Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Congo-Brazzaville: De la crise électorale à la crise pré-génocidaire


Par | Vendredi 14 Octobre 2016 | Lu 1954 fois | 2 Commentaires

France, (Starducongo.com) - Télé mille collines. Télé Congo est désormais télé mille collines. Le nom de code consacré n’est plus “cafard” mais “Terroristes”. Une myriade de créatures du régime réclame la traque et la liquidation des “terroristes” et de leurs soutiens.



Convoi de l'armée congolaise en route pour le département du Pool (OCDH)
Convoi de l'armée congolaise en route pour le département du Pool (OCDH)
Sassou va jusqu’à rendre un hommage officiel aux soldats des escadrons de la mort tombé dans le Pool. Ces militaires qui sont tombés dans l’exercice de basses besognes ne méritent pourtant que l’indignité nationale. Et puis, c’est une drôle d’opération de police qui implique arme de destruction massive et “armée nationale” !

Nous allons en finir avec les Ba kongo

Dans le Pool, c’est bien à une épuration ethnique que le régime se livre. Le rapport de Maître Massengo-Tiassé et les nouveaux témoignages qui arrivent montre le caractère systématique de l’exécution des garçons présumés Lari. La nouvelle phrase consacrée est “To Ko silissa Ba kongo” c’est à dire nous allons en finir avec les Ba kongo.
Courant Août, une distribution d’armes avait été faite dans les quartiers de plusieurs villes auprès des partisans les plus fanatiques. A Ouesso ce serait depuis le bureau du maire de l’arrondissement 2 qu’est déployé le plan d’extermination des “terroristes” locaux. Le fichage systématique des Ba kongo et des individus “modérés” des autres groupes ethniques critiques vis à vis du gouvernement et de sa politique d’épuration est désormais la règle. Le Congo s’enfonce dans l’épuration ethnique. Sassou et le PCT narguent jusqu’aux morts.
Le génocide est planifié et il a déjà commencé.

Dégâts Collatéraux pour mieux faire taire

C’est la terminologie utilisée pour désigner les victimes qui ont le malheur d’être les parents d’activistes hors de portée relative des tueurs du régime. Le père du coordinateur du collectif Sassoufit, Emmanuel Ngombet, a été interpellé Vendredi 07 octobre 2016 et désigné comme “Dégât collatéral”, il lui est demandé de nous dire “d'atténuer la critique sur la personne de Sassou nguesso”. Le collectif Sassoufit n’envisage aucune atténuation. Cette pratique des “dégâts collatéraux” est courante mais rarement dénoncée. La dictature est comme un feu dévorant. Elle détruira tout jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien à détruire ou que quelqu’un ou quelque chose l’arrête délibérément. Le comburant de la dictature c’est la peur. Nous dénonçons les menaces de Mort sur Monsieur Emmanuel Ngombet.

Sassou a commencé le massacre, une logique génocidaire est en marche, il est encore possible de l’arrêter.

Andréa Ngombet
Coordinateur Collectif Sassoufit
Lu 1954 fois


Vos commentaires:

1.Posté par claudine munari le 14/10/2016 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais le pool aime la guerre non.

2.Posté par nellyville le 15/10/2016 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tous les régimes qui se sont succéder au congo ont toujours eu une haine pour les laris, et les kongos du pool. Ils ont voulus exterminés ces peuples je ne sais pour quoi? Qu cela soit Lissouba, marien ngouabi , yombi opangault, ou sassou, tous ces présidents ont tojkours eu une haine des populations du pool qu'ils ont toujours haïs je ne sais pour quoi? si sassou gère mal le pays en détournant l'argent public avec son clan, cela est tout à fait normal qu'une partie de la population le conteste et crtitique sa façon de faire? mais ce qui se passe aujourd'hui dans le départemùent du pool, s'apparente à un génocide opérer sous le silence de la communauté internationale et des nations unies qui ne dit aucun mot aux massacres des populations du pool , notamment des laris et kongos qui sont traités comme des étrangers dans leur propre pays.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Août 2017 - 11:36 Mon combat contre le Franc CFA

Beauté et Mode | Libres propos | Formation | Football | RD Sport | Job et Stages | RD Congo | Les arts | Handball | RD Société | Gouvernement | High Tech | Arts martiaux | Monde | Metiers | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Ils ont dit | Etudier A | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes