Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Congolais, sois l’acteur de la liberté que tu rêves!


Par | Dimanche 27 Mars 2016 | Lu 1031 fois | 1 Commentaire

France, (Starducongo.com) - Il faille d’emblée enfoncer des portes ouvertes en affirmant sans coup férir que la France impérialiste et néocoloniale acquiert son indépendance énergétique en pillant l’or noir des pays de son pré carré en Afrique, dont notamment le Congo-Brazzaville où sévit l’une des plus féroces dictatures au monde.



René MAVOUNGOU PAMBOU
René MAVOUNGOU PAMBOU
Ainsi au nom de ses intérêts dans ce pays, la France tourne le regard ailleurs quand les libertés individuelles sont violées, les droits humains bafoués et des citoyens, bravant le régime tyrannique, massacrés à l’arme automatique. C’est également au nom des mêmes intérêts que la France a avalisé un référendum illégal, impopulaire et fort controversé, par lequel l’effroyable tyran sanguinaire a imposé une constitution lui permettant d’exercer le pouvoir à vie; transformant ainsi de facto la République en une monarchie. Et c’est toujours au nom des mêmes intérêts que la France rechigne à condamner la énième forfaiture sinon le flagrant hold-up éléctoral que vient de commettre, aux yeux de tout le monde, le tyran hors-la-loi et putschiste récidiviste. On ne dira jamais assez qu’au Congo-Brazzaville Sassou Nguesso est par excellence le problème et la présence de l’or noir, qui attise tant de convoitises, constitue une circonstance aggravante dans ces interminables souffrances du peuple congolais. De tout ceci, il y a lieu de constater avec amertume que la vie humaine pèse moins sur la balance que le pétrole. A l’évidence, c’est ici que se vérifie factuellement la tragédie d’un peuple face à la malédiction de l’or!

La France est donc le pays dont les congolais ne peuvent espèrer la moindre empathie, au regard d’infortunes, tribulations et souffrances injustes endurées au quotidien encore moins une quelconque aide pour se débarasser du tyran sanguinaire qui n’a de cesse de briser des vies et de retarder l’essor socio-économique de notre cher et beau pays. Et pour cause, la France prétendument droit-de-l’hommiste a toujours considéré le satrape de l’Alima comme l’homme de la situation. Dans ce sens qu’il est perçu comme le plus disposé à sacrifier les intérêts de son propre pays pour garantir ceux de cette puissance néocoloniale. On en veut pour preuve le fait que ce pays ait joué un rôle prépondérant dans le second coup d’Etat de Sassou Nguesso en 1997. Et depuis lors, la France n’a cessé de cautionner la dérive dictatoriale, au point où elle serait même en intelligence avec le tryran sanguinaire pour une fois de plus plonger le Congo-Brazzaville dans le chaos de la violence armée. En effet, transformer le Congo-Brazzavile en un théatre de guerre n’est jamais mal venu pour la France, tant cela présente pour elle un opportunité inespérée de vendre des armes et surtout d’intensifier, de maximiser le pillage du pétrole dont le contrôle, en cette circonstance, échapperait aux congolais.

Le droit à la vie est par excellence le premier droit de l’homme. Or, il s’avère que Sassou Nguesso hanté par une culture de la mort, ne voue aucun respect à la vie et tue sans cesse et sans état d’âme des paisibles citoyens, au point où le Congo-Brazzaville est en proie au terrorisme d’Etat. On comprend aisément la psychose de la mort ayant envahi les esprits et qui fait que le désamour est total entre le peuple et l’effroyable tyran sanguinaire. En conséquence, au moyens de leurs suffrages, les congolais épris de paix et de liberté, ont excercé leur droit à un vote de défiance à l’endroit du bourreau du peuple. Bien évidemment, l’imposture, la forfaiture et le holp up électoral de Sassou Nguesso sont donc inadmissibles. L’heure est grave! C’est pourquoi le peuple congolais ne doit pas se laisser faire cette fois-ci. Il doit se lever et obéir promptement au mot d’ordre de désobéissance civile lancé par le général Jean-Marie Michel Mokoko, en vue de la libération de la dictature, la tyrannie et l’oppression. Pour cela, il y a lieu d’avoir présent à l’esprit qu’il nous faut impérativement payer le prix pour récouvrer notre liberté.
Face à ce hold-up électoral de trop, il est plus que jamais impérieux pour les forces vives de la patrie de mutualiser les intelligences, de fédérer les forces pour l’ultime bataille de libération contre les forces du mal incarnées par l’effroyable tyran sanguinaire Sassou Nguesso. Quand la démocratie est battue en brèche, les libertés individuelles violées, les droits humains bafoués, la justice et l’équité méprisées, la désobéissance civile devient légitime et surtout un devoir sacré.

A l’évidence, les congolais sont confrontés à un combat ardu pour la libération contre la dictature, la tyrannie et l’oppression, pour laquelle il faudra payer un prix. Mais quoiqu’il en coûte, il n’y a aucune place pour la résignation. Nous ne saurions cependant compter sur une quelconque aide extérieure, c’est pourquoi il est plus que jamais temps de prendre notre destin à bras le corps et d’engager l’ultime action unitaire et salutaire. En somme, si la seule liberté des congolais est de rêver et surtout de rêver de liberté; alors, il importe pour le peuple congolais d’être l’acteur de la liberté qu’il rêve.

Puisse Nzambi a Mpungu Tulendo bénir le Congo-Brazzaville!
La victoire ou la mort, nous vaincrons!
A luta continua a vitoria e certa!

René MAVOUNGOU PAMBOU
Combattant de la liberté et leader d’opinion
Unis Pour le Congo
Secrétaire chargé des questions éducatives
et socio-culturelles
Lu 1031 fois


Vos commentaires:

1.Posté par SASSOUFIT,DEGAGE le 28/03/2016 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DEMAIN 29 MARS PAYS MORT

JE NE BOUGE JE RESTE A LA MAISON

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Août 2017 - 11:36 Mon combat contre le Franc CFA

Beauté et Mode | Libres propos | Formation | Football | RD Sport | Job et Stages | RD Congo | Les arts | Handball | RD Société | Gouvernement | High Tech | Arts martiaux | Monde | Metiers | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Ils ont dit | Etudier A | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes