Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Diplomatie universitaire : Lancement à Rabat des premières journées juridiques maroco-maliennes


Par MAP | Jeudi 13 Juillet 2017 | Lu 71 fois | 0 Commentaire

Les premières journées juridiques maroco-maliennes ont été lancées, mercredi à Rabat, afin d'accompagner, sur le plan juridique, la coopération multiforme entre le Maroc et le Mali et de contribuer à une meilleure connaissance du climat des affaires pour la promotion de l’investissement.



L'affiche des Premières journées juridiques maroco-maliennes
L'affiche des Premières journées juridiques maroco-maliennes
Initiées par les facultés de droit de Rabat et de Bamako, ces journées organisées sous le thème "le rapprochement des législations d’affaires" sont axées sur les évolutions juridiques et institutionnelles au Maroc et au Mali, l’importance de l’harmonisation des législations d’affaires et les dynamiques économiques à l’échelle africaine, en faisant du droit un levier du développement économique et social et un outil de consolidation de la coopération entre les deux pays.

S’exprimant à cette occasion, le doyen de la faculté des sciences juridiques économiques et sociales Agdal, El Habib Eddaqqaq, a indiqué que les législations d’affaires offrent les instruments et les normes juridiques pour promouvoir le développement et l’investissement, d’où l’importance de cet événement qui permettra le rapprochement et la convergence entre les législations du Maroc et du Mali, saluant les liens historiques et l’excellence des relations de coopération unissant les deux pays.

Ces premières journées vont soumettre à l’analyse et au débat des segments au centre du droit des affaires, à savoir, la consommation, l'entrepreneuriat, le droit des sociétés, la gouvernance d’entreprises, le droit des investissements et le commerce international et seront couronnées par la signature d'un accord de coopération entre les laboratoires de droit privé des facultés de Rabat et de Bamako, a-t-il fait savoir.

Cette coopération universitaire permettra aux structures de recherche des deux pays d’engager des actions scientifiques pour promouvoir la connaissance des systèmes juridiques respectifs et lancer les bases d’une mobilité enseignants-étudiants, a-t-il dit.

De son côté, le recteur de l’université des sciences juridiques et politiques de Bamako, Moussa Djire, a relevé que ces journées, qui s’inscrivent dans le cadre de la coopération entre les deux universités suite à la signature en 2014 d’une convention de partenariat, témoignent du partenariat séculaire et multiforme liant le Maroc et le Mali et de la solidarité Sud-Sud, soulignant que de nombreuses conventions couvrant plusieurs domaines ont été signées entre les deux pays lors des deux dernières visites royales.

Le retour du Maroc au sein de la famille africaine et sa récente adhésion à la CEDEAO ne font que confirmer l’engagement du Maroc en faveur du développement de l’Afrique, a-t-il assuré, notant que ces journées viennent à point nommé afin de permettre aux deux partenaires d’échanger sur le rapprochement des législations d’affaires à l’intention des investisseurs, entreprises, étudiants, enseignants, penseurs et décideurs pour accompagner cette dynamique de coopération.

Pour sa part, le chef du département du droit privé à la faculté de droit à Agdal, Farid El Bacha, a souligné que le droit, les normes et les institutions ne peuvent pas supporter la compétition née de la concurrence commerciale, ni favoriser et stimuler l’investissement national et étrangers, c’est pourquoi les groupements économiques conjuguent leurs efforts pour dépasser les barrières tarifaires et promouvoir le commerce intra africain, considérant que l’harmonisation du droit des affaires en Afrique est une nécessité pour le rapprochement des législations et l’intégration juridique, liée de manière consubstantielle à l’intégration économique.

Au Maroc comme au Mali, des efforts sont déployés pour améliorer le climat des affaires et l'attractivité économique du droit, a-t-il soutenu, ajoutant que ces journées permettront de saisir la portée des réformes engagées, des résultats obtenus mais aussi des limites qui restent encore à dépasser pour renforcer davantage cette attractivité.
Lu 71 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Libres propos | RD Sport | Beauté et Mode | RD Congo | Football | Job et Stages | Formation | Gouvernement | Les arts | RD Société | Handball | Metiers | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Interviews Sports | Afrique | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Etudier A | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes