Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Election Présidentielle du 20 mars 2016 : Peuple, ton heure de gloire est arrivée !


Par | Jeudi 17 Mars 2016 | Lu 902 fois | 0 Commentaire

France, (Starducongo.com) - Dans l’histoire de Nations, jamais il n’y a eu plus puissant que le Peuple. Car, le Peuple met, le Peuple démet ; le Peuple élit, le Peuple lie ; le Peuple donne et le Peuple reprend ; le Peuple unit et le Peuple punit ; le Peuple élève, le Peuple relève…



Election Présidentielle du 20 mars 2016 : Peuple, ton heure de gloire est arrivée !
Donc, mieux vaut être du côté du Peuple qu’être son adversaire : car, entre le Peuple et ses Gouvernants, c’est le Peuple qui, toujours, est du bon côté de l’Histoire. Et, c’est ce que le Général Jean-Marie Michel MOKOKO a bien compris : « Un soulèvement populaire et pacifique n’est pas à exclure. Moi, je me rangerai du côté du peuple » (Le Monde, 7 février 2016), et de renchérir, « La puissance du Peuple dépasse la puissance des armes. » ; « Lorsqu’un peuple est debout, les armes se taisent d’elles-mêmes. » (à Kinkala, en plein discours de campagne électorale).

Du coup, on se demande : Quelle est cette arrogance qui donne tes ailes de moineaux aux supporters du Candidat-de-la-Victoire-dès-le-premier-tour en république du Congo, quand on sait quelle révolution électorale se prépare au Congo, rien qu’avec la présence de Jean-Marie Michel MOKOKO MOÏSE, ignoré des mathématiques de fraude électorale du scrutin du 20 mars 2016 ? Il n’est pas possible, rien que par pur bon sens, qu’il n’y ait pas un deuxième tour à cette élection présidentielle, à laquelle, depuis le samedi 12 mars 2016, le favori se trouve de manière confirmé le Candidat numéro 4, à savoir, Jean-Marie Michel MOKOKO (le candidat plébiscité qui fait pourtant profil bas, en ne voulant pas trop s’avancer, lui, dans l’hypothèse où il peut bien remporter cette élection dès le premier tour, en ayant au moins la moitié des suffrages exprimés, toute fraude bue).

Fleuvitude : même le Général de Gaulle, le Français le plus célèbre de l’Histoire de France !, a été, du haut de sa posture mythique qui a fait des émules, mis en ballotage en 1965, lors de la première élection présidentielle française au suffrage universel à deux tours, par un François Mitterrand tout frais, l’obligeant à mettre les mains dans le cambouis pour un deuxième tour.

Qu’à cela ne tienne : dans quelques jours seulement, le Peuple aura raison de toute cette mascarade électorale de bas étage doublée d’une hypocrisie intellectuelle, outrancière et outrageuse à l’égard du Peuple, qui n’a d’égal que le sac de Nguiri qui va avec : « Quand le pouvoir pousse l’homme à l'arrogance, la poésie [le Peuple, dans ce cas-ci] lui rappelle la richesse de l'existence. Quand le pouvoir corrompt, la poésie [sous-entendu le Peuple, en toute paraphrase ici] purifie. », comme dit J.F. KENNEDY. Et Dieu sait s’il n’y a pas de l’engagement dans cette poésie.

Tenez, Fleuvitude oblige : l’histoire du Congo, sur 1958, 1960, 1963, montre que tous les Potentats ont été obligés de battre en retraite face à la Toute-puissance du Peuple. Rien n’est arrivé, notamment en 1958 et 1960, parce que la France voulait bien s’en aller. Non. C’est plutôt le travail entamé depuis MATSOUA qui finit bien par porter du fruit.

Donc, c’est clair que c’est le Peuple, le souverain primaire ; et, c’est au Peuple, et seulement au Peuple !, que revient le dernier mot ; vote ou pas vote ; urnes ou pas urnes… : par tous les moyens ! Cela, de grandes figures tutélaires du combat contre l’Injustice ou la Tyrannie l’ont bien fait savoir, tel que nous donnons à voir succinctement ci-dessous, en toute Fleuvitude, quelques fleurons de l’esprit :

« Renoncer à la désobéissance civile, c’est mettre la conscience en prison. » dit GANDHI ; « Le monde sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis. » dit l’auteur de Voyage au Congo, André GIDE ; « On a une responsabilité morale de désobéir aux lois injustes. », dit Martin Luther KING ; « Celui qui reste neutre devant une situation d’injustice est du côté de l’oppresseur. », a souligné le prix Nobel de la Paix, Desmond TUTU ; « La désobéissance civile permet aux différents gouvernements de prendre conscience de la force et de la puissance d’un peuple qui s’éveille et se réveille. », renchérit L. A. R. l’Antisocial ; « Se révolter contre la Tyrannie, c’est obéir à Dieu. », dit Thomas JEFFERSON (3ème Président des Etats-Unis, président pendant deux mandats, du 4 mars 1801 au 4 mars 1809) ;

« Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés.

La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première.

La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres.

Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. », dit Dom Helder CAMARA…

Il n’y a alors plus de doute : le Printemps congolais est arrivé ! Il n’y a plus de nuage : La Révolution de KINKELIBA est arrivée ! Et, lorsqu’un Peuple a découvert la vérité et veut opérer la justice, rien ne lui résiste.

Alors, Peuple congolais, ton jour de gloire est arrivé ! Peuple congolais, ton heure de gloire est arrivée ! Ta couronne de Justice est là et la France le sait ! La Terre entière aussi !

Tu es maintenant seul, face à ton destin ! Seul, face à l’Histoire ! Et c’est à toi seul d’entrer dans l’arène ! C’est à toi de reprendre les rênes, par ton vote ! Pour psalmodier Le Printemps congolais ! Pour consacrer La Révolution de KINKELIBA !

Oui, Ta REVOLUTION ! DE KINKELIBA ! Ta REVOLUTION, Ton heure de gloire ! Ta REVOLUTION, Ton cri de joie !

Peuple congolais ton heure est arrivée !... Car tu as plus de valeur que tous tes intellectuels réunis, tu as plus de pouvoir que tous les Potentats réunis. Ton vote est une arme ! Ta voix, la Toute-puissance !

Et, personne !, absolument personne !, ne peut vaincre le Peuple !, parce que la voix du Peuple, c’est la voix de Dieu !

Aux urnes toute !

Aimé Eyengué

Aimé Eyengué
Aimé Eyengué
Docteur en Sciences sociales et diplômé en Sciences Politiques, Aimé EYENGUE est Spécialiste en Modes de vie : il s’intéresse à l’action politique et ses incidences sur le devenir des nations et l’action des peuples sur le devenir de l’action politique. Initiateur de la célébration des 60 ans de la littérature congolaise (1953-2013) et du Salon du livre de Brazzaville depuis 2013, il est auteur de plusieurs ouvrages, dont Le Conseiller du Prince, pour Un Prince de la Paix (L’Harmattan, 2009) et l’Anthologie des 60 ans de la Littérature congolaise – Noces de diamant (dir., L’Harmattan, 2015).
Lu 902 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Août 2017 - 11:36 Mon combat contre le Franc CFA

Beauté et Mode | Libres propos | Formation | Football | RD Sport | Job et Stages | RD Congo | Les arts | Handball | RD Société | Gouvernement | High Tech | Arts martiaux | Monde | Metiers | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Ils ont dit | Etudier A | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes