Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Election présidentielle du 20 mars 2016 : C'est ce que je crois


Par | Jeudi 11 Février 2016 | Lu 4655 fois | 5 Commentaires

Brazzaville,(Starducongo.com) - Dans un pays à histoire ensanglantée comme le Congo, il est rare qu’un général influent de son état n’ait pas eu les mains ensanglantées ou engluées dans des connivences et complots bellicistes de bas étage, comme c’est le cas du général Jean-Marie Michel MOKOKO, après plus de 40 ans de carrière militaire.



Election présidentielle du 20 mars 2016 : C'est ce que je crois
Homme vertueux et pacifiste, soldat silencieux et républicain, le général Jean-Marie Michel MOKOKO, que je sache, n'a jamais fait couler de sang au Congo. Au contraire, en homme en armes républicain et patriote pur jus, qui connaît réellement le sens et la noblesse du métier des armes pour une république, il a œuvré, des années durant, sans relâche et sans ménagement, pour éviter d’en faire couler… même aux plus sombres heures fatidiques de l’histoire de la république du Congo, de 1997, en optant pour la neutralité… en désespoir de cause. Les historiens de la politique congolaise le savent ; comme en témoigne aussi son livre propre de combat vertueux, intitulé Congo : le temps du devoir (L’Harmattan, 1996) ; mieux, un article de libération daté 21 juillet 1998.

Jean-Marie Michel MOKOKO est, à notre entendement, une illustration de la Fleuvitude, pour les Congolais : il est en fait ce qu’ils ont de plus commun sur toute l’étendue du territoire congolais, le côté non entaché de sang et non tribal, le côté patriote ; en somme, pas tribal, pas m’as-tu vu… pas prêchi-prêcha, pas détourneur, ni extorqueur de fonds publics…

Tenez : un exemple terre à terre, il est l’un des rares dignitaires non issus de la partie géographique du sud du Congo à avoir résidé longuement dans les quartiers à majorité occupés par des Sudistes, sans se poser d’autres questions dans sa tête que celle d’être Congolais, partout… Ce qui n’est pas du tout anodin au Congo : que l’on ne s’y prenne point.

Soutenons donc le courage de ce général à la retraite devenu citoyen civil, qui, a 69 ans, pouvait simplement laisser le Congo se démerder avec ses démons ; mais il s'est refusé de le faire, en risquant sa vie à maintes reprises (notamment plus récemment, le 09 février 2016, à son retour au Congo après la déclaration de sa candidature à l’élection présidentielle du 20 mars 2016 en république du Congo) pour sauver la paix d'un pays plongé dans les très sombres incertitudes électorales des jours à venir, en répondant favorablement à l’appel de la société civile et des forces vives et politiques congolaises de briguer la magistrature suprême au Congo le 20 mars 2016.

Oui, le Congo a eu son homme du 15 août ; oui, le Congo a eu son homme du 13, 14, 15 août ; oui, le Congo a eu son homme du 31 juillet ; oui, le Congo a eu son homme du 19 mars ; oui le Congo a eu son homme du 5 février… et surtout, démocratiquement historique, son homme du 31 août… Le Congo aura aussi son homme du 20 Mars…
Et, c’est le Général Jean-Marie Michel MOKOKO, grand patriote devant l’Eternel, qui est cet homme. (Tenez : il est né un 19 mars…).

Ce qui est sûr, c’est que, avec l’annonce de candidature de ce général à la retraite, homme intègre et irréprochable, il s’est élevé comme un grand ouf de soulagement au sein du peuple congolais, et même, plus fort encore, nous dira-t-on, chez nombre des dignitaires congolais pourtant des soutiens indécrottables de la première heure d’un pouvoir sclérosé, en place au Congo depuis 1997 sans partage, avec la prospérité des antivaleurs qui aujourd’hui ont la peau dure, au point même de se faire institutionnaliser avec fracas en norme.

Ce que je crois, c’est que la politique est une affaire de circonstances, donc de fortune… Alors, que les Congolais ne s’y méprennent pas : le Général Jean Marie Michel MOKOKO est l’homme de la situation, à l’instar de son éminence Alphonse MASSAMBA-DEBAT, que des Congolais syndicalistes lucides de l’époque étaient partis chercher dans sa réserve pour qu’il vienne présider le Congo à la place de l’Abbé Fulbert YOULOU avec qui il avait bien sûr travaillé en toute confiance avant de démissionner juste quelques temps avant pour l’honneur de la patrie. Le Général Jean Marie Michel MOKOKO n’est pas un candidat de complaisance – les évènements du 9 février 2016 à l’aéroport international de MAYA-MAYA peuvent pour le moins l’attester.

Ce que je crois, vraiment, c’est que, à ce nouveau tournant du cycle politique congolais, après avoir vu toutes les hostilités que nombre de Congolais, sans achat de conscience aucun, ont manifesté avec virulence contre un autre mandat du président de la république en place rattrapé par l’âge limite qu’imposait la loi fondamentale congolaise, l’homme de la situation, pour éviter de faire sombrer le Congo dans des lendemains sans issue, c’est le Général Jean-Marie Michel MOKOKO.

Aimé Eyengué
Aimé Eyengué
Et si les Congolais avaient pu changer de régime politique par voie d’élections démocratiques réelles en 1992 (avec le même chef de l’Etat que celui de 2016), ils sont aujourd’hui capables tous (du nord, du sud, de l’est et de l’ouest ; de la majorité présidentielle comme de l’opposition) à l’heure d’inscrire leur nom du bon côté de l’histoire des peuples, de changer de régime politique, avec un autre président de la république à la tête du Congo, en faveur de l’alternance politique, qui ne ferait que mieux faire respirer un pays asphyxié et bouché dans tous les sens du terme.

Le Général Jean-Marie Michel MOKOKO est vraiment en phase avec l’Histoire, parce que tous les indicateurs sociopolitiques nous ont montré qu’il est le seul à quasiment faire l’unanimité dans le Congo actuel.
Son programme ? Il dit vouloir mener la guerre aux antivaleurs… et c’est là où, en toute Fleuvitude, nos deux visions de la société congolaise se rejoignent, car j’ai toujours cru dur comme fer dans mes ouvrages que :
« Quand les idées parlent, l’argent se tait. »

Aimé Eyengué
Ecrivain – Chroniqueur

Dernier livre publié "Par les temps qui courent…"
(L’Harmattan 2015).
Lu 4655 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Essengo-Kiessé-Boboto le 13/02/2016 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame le Congo l'attend pour les meilleurs noces

2.Posté par Valtro le 13/02/2016 10:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JEAN-MARIE MICHEL MOKOKO EST LE SEUL SUSCEPTIBLE
D''INCARNER l''UNITE DE TOUS LES CONGOLAIS.
IL EST AUX ANTIPODES DU DIABLE DE SASSOU.

3.Posté par Valtro le 13/02/2016 10:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JEAN-MARIE MICHEL MOKOKO EST LE SEUL SUSCEPTIBLE
D'INCARNER l'UNITE DE TOUS LES CONGOLAIS.
IL EST AUX ANTIPODES DU DIABLE DE SASSOU.

4.Posté par lukass roger le 22/02/2016 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis de notre general vive le congo

5.Posté par FRANCKKODYD le 11/03/2016 10:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense simplement que Mr JM³ est l''homme qu''il faut pour un nouveau départ.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Août 2017 - 11:36 Mon combat contre le Franc CFA

Beauté et Mode | Libres propos | Formation | Football | RD Sport | Job et Stages | RD Congo | Les arts | Handball | RD Société | Gouvernement | High Tech | Arts martiaux | Monde | Metiers | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Ils ont dit | Etudier A | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes