Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enseignement général : un nombre impréssionnant des candidats libres enregistrés au baccalauréat


Par Adiac-congo.com | Mercredi 7 Juin 2017 | Lu 64 fois | 0 Commentaire

Les épreuves écrites du baccalauréat d’enseignement général qui se sont déroulées du 31 mai au 3 juin sur toute l’étendue du territoire national y compris les centres de Luanda-Cabinda, en Angola, ont été marquées, entre autres, par le nombre important des candidats libres, plus de 23 000 pour cette session de mai 2017



Sur les 82 855 candidats inscrits cette année, on a noté 23 492 candidats libres et 59 363 officiels contre 76 037 dont 57 824 officiels et 18 213 libres en 2016. Pour les villes de Brazzaville et Pointe-Noire, ils sont 18 827 candidats libres dont 12 240 dans la capitale politique et 6 587 dans la capitale économique. Dans le Kouilou, sur les 268 candidats, on compte 114 libres et 154 officiels. De même sur les 3 443 candidats de la Cuvette, il y a 1999 officiels et 1 444 libres.

Plusieurs paramètres peuvent expliquer cette augmentation de plus de 5 mille candidats. Il s’agit, entre autres, du critère d’âge. En effet, selon les textes, seuls les élèves ayant au plus 22 ans étaient déclarés candidats officiels au bac. L’autre critère est lié à la durée du diplôme. A cet effet, pour être candidat officiel, il fallait avoir un diplôme (BEPC) datant d’au moins trois ans, alors que certains jeunes vont au lycée sans obtenir ce diplôme qui ouvre la porte du secondaire du 2e degré.

Une autre raison du nombre élevé des candidats libres au bac général, session de mai 2017 serait la volonté de certains agents de l’Etat qui ont décidé d’approfondir leur niveau d’études. A cela s’ajoute l’observation des mesures strictes visant à promouvoir l’excellence dans certains établissements. Il s’agit notamment d’accepter pour candidats officiels que des élèves ayant obtenu une moyenne de plus de 5/20 aux évaluations internes (compositions, examens tests). C’est le cas dans le Niari, précisément à Mossendjo, où il y a eu plus de candidats libres qu’officiels.

Rappelons qu’après la phase écrite, les 82 855 candidats affrontent actuellement les épreuves pratiques d’Education physique et sportive.

Parfait Wilfried Douniama
Lu 64 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Beauté et Mode | Libres propos | Formation | Football | RD Sport | Job et Stages | RD Congo | Les arts | Handball | RD Société | Gouvernement | High Tech | Arts martiaux | Monde | Metiers | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Ils ont dit | Etudier A | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes