Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La BAD recrute Directeur (trice) supérieur(e) en charge du forum de l’investissement en Afrique


Par | Lundi 31 Juillet 2017 | Lu 88 fois | 0 Commentaire

Titre du poste: Directeur (trice) supérieur(e) en charge du forum de l’investissement en Afrique
Grade: EL4
Poste N°: 50092350
Référence: ADB/17/343
Date de publication: 14/07/2017
Date de clôture: 06/08/2017
Pays: Côte d'Ivoire



Objectifs

LA BANQUE :


Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (Top 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir: l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :

Le Président planifie, supervise et administre les activités du Groupe de la Banque. Sous l’orientation des Conseils d’administration, le Président dirige les activités de la Banque et du Fonds africain de développement ; il administre les opérations et les activités conformément aux accords portant création de la Banque et du Fonds africain de développement. Le Président supervise plusieurs départements et divisions, notamment le Cabinet du Président, le Département de l’évaluation indépendante du développement ; le Département de l’intégrité et de la lutte contre la corruption; l’Unité de vérification de la conformité et de médiation; le Secrétariat du Comité d’appel des sanctions; le Tribunal administratif; le Bureau de l’Auditeur général ; la Direction de la gestion des risques du Groupe; le Département du conseil juridique général et des services juridiques; le Département de la communication et des relations extérieures; le Bureau de l’intégrité du personnel et de l’éthique; et le Bureau du Secrétaire général et Secrétariat général.

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le Cabinet du Président assiste le Président dans la planification, la supervision et la gestion des activités du Groupe de la Banque. Il surveille, coordonne et supervise la mise en œuvre des différents programmes de la Banque, notamment les questions administratives liées aux rapports adressés par les administrateurs au Cabinet du Président. Le Cabinet du Président exerce d’autres fonctions, à savoir : préparer et organiser les missions du Président et représenter la Banque, sur instructions du Président, dans les conférences et réunions internationales et les missions de travail effectuées dans les pays membres ; préparer et organiser les réunions avec la Haute direction de la Banque, et faciliter le suivi des décisions prises lors de ces réunions ; étudier, évaluer et donner des conseils sur la communication et l’interaction entre la présidence et les divers organes de la Banque ; veiller à l’application efficace et diligente des décisions des Conseils et de la Direction ; fournir un soutien administratif et logistique efficace afin de faciliter la réalisation des programmes du Président ; préparer, surveiller et soumettre des résumés de rapports d’audit au Président et assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations des rapports.

Le Cabinet du Président est chargé d’apporter soutien et assistance au Président dans la planification, la supervision et la gestion des activités du Groupe de la Banque.

LE POSTE:

Le Forum de l’investissement en Afrique est un espace de rencontre entre des investisseurs internationaux intéressés par l’Afrique, des investisseurs africains (institutions et entreprises) ayant des objectifs d’investissement concrets, des Institutions Financières de Développement et des gouvernements. Ce Forum vise à trouver des voies et moyens pour stimuler les investissements dans le secteur privé en Afrique. Le Forum de l’investissement en Afrique présente des projets du secteur privé et des Partenariats Publics-Privés susceptibles d’être financés, attire des financements et offre des plateformes pour des investissements plurinationaux. Le Forum doit également servir de cadre à des discussions sérieuses visant à faire avancer des projets et transactions spécifique; de Forum unique pour les entreprises internationales et les investisseurs à impact social qui souhaitent réaliser des transactions et déployer des fonds vers l’Afrique, il constitue en outre un canal de communication entre des investisseurs porteurs de projets dans le secteur privé et des projets de partenariat public-privé sur l’ensemble du continent. Le Forum de l’investissement en Afrique permet de faire le point chaque année sur les initiatives en cours et d’obtenir de nouveaux engagements et accords, mais également de faire connaître les possibilités d’investissement en Afrique et de suivre la mise en œuvre des engagements jusqu'à la concrétisation financière des transactions.

Fonctions et responsabilités

Sous la direction et l’orientation du Président, le/la Directeur (trice) supérieur(e) en charge du Forum de l’investissement en Afrique, s’acquittera des tâches suivantes :

Piloter et soutenir la mise en place et le lancement du Forum de l’investissement en Afrique ;
Diriger une équipe restreinte placée sous son autorité directe, chargée essentiellement d’attirer des investissements par l’intermédiaire du Forum de l’investissement en Afrique ;
Collaborer avec tous les complexes et les équipes de la Banque à l’élaboration et l’actualisation de leurs plans visant à attirer des investissements et des financements pour les projets, selon les besoins, et créer une réserve consistante de projets dans tous les secteurs ;
Travailler avec des organisations partenaires telles que les banques de développement et les organes d’aide bilatérale en vue de la mise en place d’une plateforme conjointe pour créer une solide réserve de projets dans tous leurs secteurs et attirer des investissements en Afrique ;
Elaborer l’outil de suivi des investissements du Forum de l’investissement en Afrique et une analyse correspondante sur les flux d’investissement en Afrique, en collaboration avec les départements de l’investissement dans le secteur privé ;
Elaborer des processus en interne et entre les organisations pour l’identification et la création d’une réserve consistante de projets susceptibles d’être financés, ainsi que des possibilités d’investissement au cours de l’année ;
Construire un modèle unique de base de données des plans d’investissement privés et des flux en Afrique, en mettant l'accent sur l’outil de suivi des transactions du Forum de l’investissement en Afrique , puis mobiliser ces informations pour promouvoir un changement positif ;
Identifier une liste des possibilités d’investissement en Afrique axée sur les projets privés et les Partenariats Publics-Privés ;
En interne, collaborer avec tous les complexes (sectoriels, régionaux, des services) et avec les équipes au sein de la Banque, le cas échéant, afin de bâtir la réserve de projets et les relations nécessaires pour faire du premier Forum de l’investissement en Afrique 2018 un succès, et poursuivre sur cette voie les années suivantes. En outre, soutenir un certain nombre de forums d'accroissement des investissements dans des secteurs particuliers (tels que l’agriculture, l’énergie) en amont du forum ;
En externe, assurer la coordination avec les partenaires clés du milieu du développement, y compris les banques de développement, les bailleurs de fonds bilatéraux, et d’autres forums d’investissement africains, afin de renforcer les initiatives de collaboration, et éviter les doublons, pour développer les réserves de projets et mieux cibler les investissements.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables


Être titulaire d’au moins un Master 2/DESS/DEA ou d’un diplôme équivalent en Sciences de Gestion, Administration des Affaires, Economie, Finances, Développement International, ou un domaine connexe.
Justifier d’au moins quinze (15) années d’expérience à des niveaux de responsabilité croissants dans le secteur du savoir, des institutions financières et des institutions multilatérales de financement, et notamment une expérience avérée des pays en développement et de la structuration et de l’élaboration de projets du secteur privé et des Partenariats Publics Privés dont cinq années à un niveau de direction.
Expérience dans l’environnement des entreprises du secteur privé et/ou dans le secteur financier et en matière d’interaction avec les investisseurs institutionnels constitue un atout.
Aptitude avérée à mener un dialogue pertinent et constructif, et expérience avérée dans le domaine du conseil stratégique de haute qualité aux gouvernements nationaux et entités du secteur privé, sur les questions touchant au secteur financier.
Orientation stratégique, forte capacité à analyser les actions du point de vue des parties prenantes, à traduire le raisonnement stratégique en plans d’action convaincants, et à apprécier les risques opérationnels de façon prudente en vue de prendre des décisions efficaces, opportunes et motivées.
Aptitude à mettre sur pied et à diriger des équipes motivées et dévouées, au-delà des barrières fonctionnelles, et à exploiter de manière productive le talent et l’expertise des membres des équipes.
Aptitude avérée à présenter et à faire accepter ses idées, faire preuve de grandes qualités d’écoute, de sensibilité culturelle, d’engagement vis-à-vis de la diversité; être capable d’initier et de gérer les innovations et le changement.
Compétences et expérience dans la mobilisation des ressources et renforcement des partenariats.
Bonne connaissance des instruments et des options de financement.
Capacités et techniques affirmées à faire adhérer et coopérer.
Aptitude à communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, de préférence avec une connaissance pratique de l’autre langue.
Compétences dans l’utilisation des logiciels standards ; la connaissance de SAP constitue un atout.

Pour postuler, veuillez cliquer ICI
Lu 88 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Beauté et Mode | Libres propos | Formation | Football | RD Sport | Job et Stages | RD Congo | Les arts | Handball | RD Société | Gouvernement | High Tech | Arts martiaux | Monde | Metiers | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Ils ont dit | Etudier A | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes