Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La gestion de la cité par correspondance


Par | Jeudi 18 Février 2016 | Lu 466 fois | 0 Commentaire

Brazzaville, (Starducongo.com) - Lorsque l’on ne comprend rien à la politique, la plus élégante des attitudes serait par exemple celle d’escamoter ses calembredaines que l’on serait tenté par instinct de prendre pour des axiomes déroulés et applicables par tous les vents.



Destinée Doukaga
Destinée Doukaga
L’être humain à l’état de nature a malencontreusement la fâcheuse tendance à croire que ses désirs devraient se substituer aux besoins de ses semblables. Il criera toute son existence des billevesées dont lui seul détiendrait la teneur, oubliant par la même occasion que même aiguisées, elles n’apporteront rien à l’art, ni à la société, surtout lorsqu’elles sortent d’une boite crânienne forée du dernier des godiches; comme on en voit à chaque recoin investi par de simples porteurs d’attirails qui par enchantement se voient investis d’un hypothétique destin national à mille lieux du réel. Pourtant la meilleure des attitudes consisterait à continuer à jouer son rôle de prédilection, c'est-à-dire : le spectateur d’honneur. Mais la sagesse nous enseigne qu’à spectateur bavard point de miracle !

La politique est un art, ceux qui la font lui donnent forme. Ce ne sera certainement pas en excellant dans les prétentions burlesques dont feraient l’objet quelques personnages superfétatoires et phraseurs en quête de sensations, mais dans l’action, rien que dans l’action.

Cependant, sur la scène de la vie, chacun a un rôle à jouer que l’histoire appréciera. Pour certains, les plus courageux, la noble tâche consiste à servir. Tandis que pour d’autres, les grands braillards, flemmards et ringards, ils trouveront leur salut dans le compromis de la contemplation spéculative couplée à la haine qui les détruira graduellement, à défaut de les ensuquer.

Bon, il faut l’admettre, c’est aussi une activité, la spéculation improductive ou l’émulation. Il faut bien qu’il y ait des nonchalants tout-sachant et jugeant, qui se regardent chaque jour entre eux et s’en contentent. Dans leur conception fantasmagorique de la politique, la république se résume à une boule de glace.

Une chose est sûre, il va falloir libéraliser les écoles de démocraties où on enseignera de façon élargie et répétitive aux oreilles dures et aux colmates évasés, les notions élémentaires de droits et libertés fondamentaux.

Pour les bêtes politiques qui se reconnaitront comme telles ; qu’elles continuent à travailler et à faire évoluer la société sans trépider au moindre jappement de cerbères exaltés. Que la carence se taise à jamais.

Vive la démocratie, vive la responsabilité et la liberté de choix !

Destinée Doukaga
Lu 466 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Août 2017 - 11:36 Mon combat contre le Franc CFA

Beauté et Mode | Libres propos | Formation | Football | RD Sport | Job et Stages | RD Congo | Les arts | Handball | RD Société | Gouvernement | High Tech | Arts martiaux | Monde | Metiers | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Ils ont dit | Etudier A | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes