Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les raisons d'une impasse politique et du tout sécuritaire en République du Congo.


Par | Dimanche 24 Janvier 2016 | Lu 964 fois | 0 Commentaire

Brazzaville, (Starducongo.com) -Les régimes politiques ne tombent que par les moyens avec lesquels ils se sont installés au pouvoir. Cette vérité n'est jamais aussi éloquente que lorsqu'il s'agit des régimes politiques instaurés par la force, et dont l'assise principale de la gouvernance est la force, et la terreur que
cela génère.



Maître Brice NZAMBA
Maître Brice NZAMBA
Ainsi, lorsque Jean Jacques Rousseau soulignait la nécessité, en politique, de savoir transformer un pouvoir brut, essentiellement fondé sur la terreur provoquée par la force et pour lequel toute obéissance cesse, lorsque la force le quitte, en une force juridique et morale, c'est précisément pour apaiser durablement la société.
Lorsque la Force installe un régime, soutien un régime, de sorte qu'elle est le vrai refuge du pouvoir, il ne saurait y avoir d'alternance pacifique au pouvoir : c'est ce qui se joue actuellement en République du Congo.
Dans ce pays, nous sommes les témoins vivants d'un grossier malentendu qui coûte très cher à la population, et qui l'enfonce chaque jour dans un chemin sans issue et dont le point d'aboutissement final, à court, moyen, ou long terme, ne pourrait être qu'une montée exponentielle du tout sécuritaire. En effet, il faut avoir l'honnêteté et la perspicacité de dire que Denis Sassou Nguesso est revenu au pouvoir par la force, il a imposé son pouvoir à la majorité des congolais par la force, il l'exerce par la terreur que suscite la force militaire dont il dispose. Une fois ce principe de base posée, qu'en est-il donc de la constitution et de tout l'ordonnancement juridique qui en découle ? Des feuilles de vignes pour cacher la honte du vrai fondement de son régime qui est anhistorique puisque établit sur la force,comme aux temps primitifs où le plus fort faisait la loi. Qu'est-ce à dire ?C'est que la constitution et tout l'ordonnancement juridique ne suffisent pas en eux-mêmes pour faire respirer le jeu politique dans ce pays, ils ne sont ni l'alpha, ni l'oméga, du régime en place au Congo-Brazzaville, mais ils ne sont que des outils politiques pour assurer la continuation de l'oppression par des voies juridiques. La preuve ? Ce régime s'en débarrasse sans autres formes de procès, lorsque ces outils de droit deviennent des obstacles pour pérenniser
sa domination sur la population.
Alors en face d'un tel régime, que faire ? Croire en sa capacité à jouer le jeu d'institutions auquel lui-même n'y souscrit que lorsque cela l'arrange est une grave erreur stratégique, une perte de temps et de vies humaines. Et s'il faut y croire, il faut y croire à demi, c'est-à-dire, en prévoyant un autre plan en parallèle.
L'impasse politique actuelle en république du Congo s'explique par le fait qu'il y a un malentendu entre l'opposition qui croit aux règles démocratiques issues du droit en vigueur pour espérer une alternance sur cette base, et le régime en place qui n'y croit que à demi, et croit absolument en sa force militaire et à charge de terreur que cela représente pour les congolais.
Aussi, il ne saurait y avoir d'élections transparentes et de respect des règles du jeu démocratique de la part du régime en place, puisque cela équivaudrait inéluctablement à sa chute. L'attendre sur ce terrain, est une perte de temps évidente, et une voie sans issue. Or, l'opposition congolaise a toujours jouer cette carte de démocratie en pure perte, et ce dans l'intérêt effectif du régime, qui au final est certain de récolter le fruit de la naïveté de cette dernière.
Ainsi, aussi longtemps que l'opposition ne comprendra pas que la seule bataille qui vaille est de battre le régime sur le terrain du fondement de son pouvoir, par les moyens de l'intelligence et de l'organisation, elle sera toujours le dindon de la farce démocratique que lui sert le régime en place.
Ainsi, une fois que l'opposition aurait suivie jusqu'au bout sa stratégie du respect des règles, et qu'elle aurait échouée, et si elle est conséquente avec elle-même, il ne resterait plus que l'insurrection comme moyen de contenir la force illégitime et brute du régime en place. C'est dire que l'avenir de la république du Congo, dans ces conditions, ne pourrait être que celui de la crise sécuritaire.
Le régime anticipe déjà cette crise sécuritaire en renforçant son dispositif policier et militaire, et l'opposition fait mystère de sa stratégie là-dessus. A vrai dire, en République du Congo, soit l'avenir à
court et moyen terme va être sombre en terme insurrectionnel pour s'éclaircir à long terme, et cela ne sera possible que si l'opposition devient conséquente, soit l'avenir à court et moyen terme sera sombre en termes économiques et des libertés individuelles, pour devenir infiniment désespéré dans le long terme, si l'opposition n'est pas conséquente, et refuse de défaire le régime en place sur le terrain du fondement de son pouvoir : La force.

Maître Brice NZAMBA
Blog de l'auteur Bricenzamba.com

À propos de l'auteur:

Maître Brice NZAMBA est diplômé en Droit, Avocat au Barreau de Paris et auteur d'un livre « De l'Ethnie à l'Etat-Nation, pouvoirs traditionnels et pouvoir politique au Congo-Brazzaville ». Il dirige le Cercle de réflexion « LA RUPTURE », dont l'objet principal est de servir de vecteur de réflexion, de prospection, et d'anticipation sur des thématiques panafricaines, et internationales. Maître Brice NZAMBA est aussi analyste politique sur des médias panafricains comme Africa24 et Africa n°1.
Lu 964 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Août 2017 - 11:36 Mon combat contre le Franc CFA

Beauté et Mode | Libres propos | Formation | Football | RD Sport | Job et Stages | RD Congo | Les arts | Handball | RD Société | Gouvernement | High Tech | Arts martiaux | Monde | Metiers | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Ils ont dit | Etudier A | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes