Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sante: un médecin neurochirurgien du chu-b moleste par la police


Par ACI | Lundi 4 Septembre 2017 | Lu 32 fois | 0 Commentaire

Un médecin neurochirurgien, M. Olivier Ngakosso, exerçant au Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville (CHU-B), a été molesté dans la nuit du 26 au 27 août au sein de cet hôpital par la police, pour l’avoir confondu à un faux médecin, a-t-on appris de source syndicale.



Selon les syndicalistes du CHU-B, la police a été alertée par un agent qui avait remplacé l’administrateur de garde en déplacement. Cet agent, ne maîtrisant pas le personnel médical et soignant, a averti la police placée au CHU-B, quand le médecin s’est présenté à son bureau pour signer le registre des présences, alors qu’il assurait le service d’astreinte. Ce dernier a été tabassé, puis menotté avec sa propre ceinture.

Le personnel médical et soignant arrivé, sur place pour constater les faits, s’est vite rendu compte qu’il s’agissait bel et bien d’un vrai médecin, le Dr Ngakosso. Les agents, irrités par cette situation désolante, ont aussitôt informé leurs collègues qui ont exprimé leur mécontentement.

De son côté, le directeur général par intérim du CHU-B, le Dr Jérémie Mouyokani, informé de la situation, a convoqué une réunion d’urgence réunissant le personnel médical et soignant, les syndicats, l’administration et les représentants de la police pour débattre de la question.

A l’issue de cette réunion, il est demandé le départ immédiat de la police du CHU-B. Une commission de six personnes a été mise en place par le collectif des médecins pour examiner la situation de la victime et voir comment organiser sa prise en charge à 100% et décider de la situation de l’administrateur de garde.

«Cet acte n’est pas le premier que la Police vient de commettre au niveau de l’hôpital», ont souligné les syndicalistes qui ont déploré ce comportement, créant l’insécurité et humiliation du personnel.

Le CHUB est secoué ces derniers temps par des vagues d’agitation du personnel qui dénonce les mauvaises conditions de travail.
Lu 32 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Insolite