Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Violences contre l’opposition démocratique : le sang coule à Brazzaville


Par | Jeudi 7 Avril 2016 | Lu 1554 fois | 6 Commentaires

L’actualité congolaise ces derniers jours vient, hélas, confirmer les plus grandes craintes qui avaient été émises avant le scrutin du 20 mars.



Benoît Koukébéné
Benoît Koukébéné
Hier, mardi 5 avril, on apprenait ainsi coup sur coup le bombardement de la région du Pool à l’arme lourde, et l’encerclement du domicile du général Jean-Marie Michel Mokoko, ainsi que l’ensemble du quartier où il se trouve. Ces nouvelles suivent une série d’arrestations dans l’équipe de campagne du général Mokoko, et des heurts survenus au sud de Brazzaville dans la nuit de dimanche à lundi, pour un bilan officiel de 17 morts.

Ces troubles et ces actes perpétrés par les forces du régime sont une nouvelle expression de l’arbitraire du chef de l’État sortant à l’encontre de l’opposition démocratique, et en particulier d’un candidat, le général Mokoko, dont il est avéré qu’il est qualifié pour le second tour de l’élection présidentielle et dont la stature de chef d’État est aujourd’hui reconnue par le peuple.

Je tiens à communiquer mon entier soutien au général Mokoko et à son entourage, et à l’opposition unie, et à protester avec la dernière énergie contre les agissements du clan Sassou qui, décidé à conserver à tout prix le pouvoir contre la décision démocratique du peuple congolais, est entré dans une phase de persécution des candidats les mieux placés pour lui succéder, et du peuple souverain qui l’exècre. J’appelle l’ensemble de l’opposition congolaise, la nation toute entière, les médias et la communauté internationale à soutenir les forces du changement et de la transition démocratique et à dire la vérité sur la dérive tyrannique du régime incarné par Denis Sassou Nguesso.

Benoît Koukébéné
Ex-Ministre des hydrocarbures (1993-1997)
Lu 1554 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Ngoma le 09/04/2016 08:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh! Benoît Koukebené, le salaud, il vit toujours? Je le croyais mort!

2.Posté par SASSOUFIT! , SASSOU_OYO le mbochi tribaliste le 09/04/2016 14:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NGOMA? UN MBOCHI POURRI QUI SE CACHE DERRIÈRE
UN PSEUDONYME.
MERCI À BENOÎT KOUKEBENÉ...MAINTENANT SASSOUFIT
NE PEUT PLUS SE CACHER DERRIÈRE LES AUTRES : LA
COMMUNAUTÉ NATIONALE ET INTERNATIONALE SAVENT
QUE SASSOUFIT A PERDU L''ÉLECTION !

3.Posté par SASSOUFIT! , SASSOU_OYO le 09/04/2016 14:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SASSOUFIT A UN PLAN ÉTABLI DE GENOCIDE CONTRE
LE SUD DU CONGO,IL EXACERBE LES TENSIONS ENTRE LE
NORD ET LE SUD POUR SES FINS PERSONNELLES.
IL FAUT QU'ON L'ASSASSINE POUR LIBERER TOUT LE PEUPLE
CONGOLAIS DE CES ALÉAS!

4.Posté par SASSOUFIT! le 09/04/2016 15:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'ON SAIT QUE CE SONT LES MILICIENS DE MOUAGNI
QUI ONT ÉTÉ UTILISÉ PAR SASSOUFIT POUR CRÉER LE
PRÉTEXTE DES MASSACRES À BACONGO ET DANS LE POOL
DÉJÀ MEURTRI...AINSI,SASSOUFIT VA ELIMINER NTUMI POUR
LE FAIRE TAIRE...

5.Posté par SASSOUFIT! le 09/04/2016 15:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JUSQU'EN CE MOMENT MASSACRES DU POOL CONTINUS!
ET SASSOUFIT,QUI EST TRÈS BAVARD, EXULTE ET EXIGE
PLUS DE MASSACRES À SES MERCENAIRES UKRAINIENS QUI
PILOTENT SES ENGINS DE MORTS,ET À SES SUPPLETIFS!

6.Posté par Henriette le 12/04/2016 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes chères sœurs et mes chers frères, je suis vendeuse au marché de Poto-Poto, mais bardée de diplôme, même étant originaire du Nord.


Le problème du Congo, c'est Sassou et ses partisans, du Nord au Sud, qui veulent confisquer notre jeune démocratie au profit de leurs intérêts égoïstes pour instaurer officiellement une démocratie oligarchique, pire que le monopartisme, ce sera une Congocratie ou la démocratie à la congolaise.

Pour le peuple congolais en général, et en particulier le peuple du Pool qui subit le martyr, pour nos votes volés, et pour l'avenir de nos enfants, nous devons répondre massivement à l'appel émouvant et judicieux de notre très chère Claudine Munari, qui fait honneur à toutes les femmes du monde.


Rendez-vous vendredi 15 avril 2016 à 14h au Boulevard Alfred Raoul !


Vive la liberté !... Vive le Congo un, uni et indivisible !

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Août 2017 - 11:36 Mon combat contre le Franc CFA

Beauté et Mode | Libres propos | Formation | Football | RD Sport | Job et Stages | RD Congo | Les arts | Handball | RD Société | Gouvernement | High Tech | Arts martiaux | Monde | Metiers | Indiscretions | Basket-ball | Sports | Athlétisme | Portraits | Autres Sports | Tennis | Interviews | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Bourses et Concours | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | Ils ont dit | Etudier A | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes